• Project : Another Chapitre 2 Rêveries

    Dans la même nuit qui suivait l'affaire The Psycho, dans un bâtiment éloigné de la ville, on voit Akeru debout sur le toit. Il regardait son téléphone sur laquelle était affiché la date, "14 avril 2170 ", et contemplait d'une œil mélancolique le paysage urbain qui se dessinait à l'horizon. Les lumières, les bruits, les passants, tous ces éléments qui paraissaient être des souvenirs. Akeru se rappelait de sa première fois dans la ville, il avait été étonné par la brume ce soir là, quand il appris l'existence du groupe d'élimination des criminels de haut-niveau, Another. Il n'avait jamais compris pourquoi elle était nommée ainsi et n'avait jamais imaginé en faire partie un  jour. Il inspira un grand coup en regardant le ciel, plus étoilé qu'a l'habitude. C'est une vois familière qui le sortit de ses rêveries.

    "-Ah te voilà Akeru, je te cherchais dans le bâtiment."

    C'était la jeune fille avec laquelle il s'était battu contre The Psycho, sa partenaire au combat. 

    "-Excuse moi, Hoshiko , parfois j'aime bien passer un peu de temps ici...

    -Oui c'est vrai que tu aimes bien regarder la ville de nuit."

    Elle s'approche de lui, puis s'arrête et le regarde. Elle s’apprêtait à dire quelque chose quand Akeru dit :

    "-Dis, tu penses qu'on fait les choses justes ? 

    -Comment ça, répliqua Hoshiko qui n'avait pas compris, tu remets en question ton engagement envers Another ? 

    -Pas du tout, au contraire...

    Elle se rapproche encore plus et pose sa tête sur son épaule.

    -On se bat pour ce qu'on croit... 

    -Tu as raison..."

    Un léger silence s'installe entre eux, pendant que la ville se faisait de moins en moins agitée. Hoshiko se redresse et se tourne vers la cité qui s'étendait en face d'eux. 

    "-On devrait rentrer pour se reposer, une autre affaire nous attend, et Another fait toujours les choses dans les temps."

    Elle se dirige vers l'intérieur pendant que Akeru, passe sa main derrière sa tête et l'observe. Il regarde encore une fois la ville, esquisse un petit sourire, et marche vers l'escalier qu amène à l'intérieur du bâtiment. 

    Un peu plus tard dans la soirée, après avoir mangé un peu avec Hoshiko,  il  retourne dans sa chambre s'allonge,  et regarde le plafond. Pendant que son regard s'était perdu, son esprit se remémorait des choses : 

    "-C'est ça Another, ils se chargent de protéger la population en éliminant des criminels dangereux...

    -Oui mais s'ils tuent, ils valent pas mieux que des criminels... "

    Il se retourne brutalement sur le plancher et frappe le plancher de son poing.

    "-Bordel !"

    Il continuait de ruminer, quand finalement le sommeil le pris. Il s'endormit sur le plancher et eu une nuit agitée, où il se remémorait son combat contre The Psycho et les choses qu'il avait dites. 

    Lorsque qu'il se réveilla le matin, il fut surpris par Hoshiko qui était assise non loin de lui. Il sursauta et dit :

    "-Attends, comment est-ce que t'es rentrée toi déjà ? 

    -La porte était ouverte, tu as oublié de la verrouiller, mais le plus important c'est que nos informateurs ont trouvés la trace d'un autre criminel, mais on on doit d'abord le surveiller pour vérifier s'il est vraiment le suspect. Prépare toi, je t'attends ici.

    -Compris.

    Akeru se releva, se dirigea vers sa salle de bain. Après qu'il eut terminé, il enfila sa veste uniforme, et retrouva Hoshiko au même endroit. 

    "-Tu es prêt ? 

    -Plus que jamais, dit-il avec un sourire." 

    à suivre...

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Janvier 2016 à 15:17

    Moi aussi j'aime bien regarder la ville pendant la nuit ! ;)

    Alors comme ça Akeru se pose beaucoup de questions sur l'organisation pour qui il travail... Et pourtant à la fin, il est 'plus que jamais' prêt ! ;) C'est drôle je trouve.

    Je trouve que sa partenaire à l'air super sympa !

    Et je pense avoir trouvé le problème, tu manques de voc, c'est pour ça que tu fais des répétitions. N'hésite pas à chercher des synonymes sur le net pour éviter cela. Je fais ça tout le temps moi !

    2
    Vendredi 1er Janvier 2016 à 15:30
    Je pense faire ça.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :