• Project : Another Chapitre17 + Notice de pause d'Another

    Salut à tous et à toutes. Alors première chose, voici donc le chapitre 17 d'Another. Deuxième chose, cette histoire de pause, donc comme son nom l'indique après ce chapitre, je compte mettre Another en pause, je ne sais encore pour combien de temps, dans le but de me ressourcer, renouveler mes idées, et réfléchir sérieusement à la suite de la trame narrative. Je ne publierais donc pas de chapitre d'Another pendant cette période de temps. Par contre Project : Knights continuera d'être publié donc ne vous inquiétez pas pour le contenu, y en aura encore. Voilà voilà, c'est tout ce que j'avais à dire : en espérant que vous passez une agréable journée (nuit). 

    https://www.youtube.com/watch?v=yPshMKAXZro

    Enjoy.

     

    Credits : 

    Picture : Belongs to its rightful owner, I do not own the picture.

    Music : Nano-Bull's eye

    Text and scenario : _Robert_

     

    Résumé du chapitre précédent : Après avoir échappé à l'explosion des docks, Akeru, Kobashi et Ana mènent incognito la suite de leur mission : Trouver des informations qui pourraient lier ces activités criminelles à Rayven. Usant d'intimidation et de force, les agents arrivent à soutirer des informations aux ouvriers qui se trouvent sur place. Ils se font alors attaquer par un ouvrier rendu fou par la vengeance qui jette sur eux une grue araignée, ignorant ses collègues. Ana parvient à tuer le pilote et An maitrise le véhicule en utilisant sa singularité (pouvoir). Avec une adresse en poche, ils se rendent immédiatement sur place pour enquêter et découvrent dans un batiment à l'apparence abandonné une trappe secrète qui mène à un complexe souterrain. Il se séparent en deux, d'un côté Akeru et Ana, de l'autre Kobashi. Alors qu'ils semblent arriver au bout de leur parcours dans le dédale, ils se font attaquer par un homme très agile et expérimenté, qui leur révèle être un asssassin professionnel. Il révèle son pseudonyme « Sting », ce simple nom suffit à glacer le sang d'Ana, réalisant qu'il s'agit d'un criminel qui n'a jamais pu être attrapé. Les ayants attaqué par surprise, il est bien décider d'en finir avec Akeru.

     

     

    Project : Another Chapitre 17 : Opération : Danse Mortelle

     

     


    L'atmosphère qui régnait dans la salle était lourde. Akeru avait déjà eu affaire à ce type d'adversaire, la vitesse, les attaques pernicieuses, il en avait déjà vu pas mal. Le problème c'était la versatilité couplée à son arme, il pouvait faire presque tout avec, planter, trancher, bloquer, étrangler, attraper. Sa gamme d'actions était très grande. Pas le temps de penser à ça. Akeru se mit en position. Sting était en train de lui foncer dessus. L'assassin arriva à mi-hauteur d'Akeru et lança un de ses kukris. Akeru l'attrapa, paré à cette éventualité.

    "- Je m'attendais à mieux à vrai dire, Akeru ironisa, bien qu'il commençât  à avoir des sueurs froides dans le dos."

    Sting était passé derrière Akeru. Il tira sur le câble qui reliait ses deux coutelas. Sa force prit le jeune gomme de court, qui trébucha. Ana courût en direction de son ennemi, le poignard dégainé. En voyant cela, Sting s'apprêta à bloquer un coup direct au visage, quand elle saisit le bras de celui-cit tout en passant une jambe derrière la sienne. Grâce à cette technique de balayage. Elle projeta Sting puis tenta de le poignarder à la volée mais il immobilisa le bras d'Ana à l'aide de ses deux jambes et s'appuya sur ses mains pour faire un salto arrière et se remettre droit, repoussant la jeune femme d'un coup au torse. Akeru profita de ce répit pour se relever. Le combat était d'un tout autre niveau, même celui avec Euryome était une partie de plaisir à côté. Il ne se sentait pas confiant contre l'assassin, bien plus expérimenté que lui sur le plan du corps à corps.

    «  - Hahahaha, pas mal pas mal, pour l'instant vous répondez à mes attentes. Je comptais d'abord m'occuper du petit blanc-bec pour faire face à la crème de la crème d'Another, dit-il à moitié étouffé par son propre rire maniaque."

    Les deux repartirent à l'assaut. Il donna un coup de pied au criminel qui esquiva en se baissant, puis visa l'estomac d'Akeru pour le planter.Il  évita le coup en s'appuyant sur le bras de Sting, comme un tremplin pour lui asséner un coup de pied dans le menton. Il réalisa son erreur quand sa jambe fût prise dans le fil qui composa l'arme de Sting. Il commençait à  vraiment détester cette arme. En utilisant l'élan qu'il avait précedemment  acquis, il effectue un mouvement rotatif sur lui-même et donna un coup de pied circulaire à Sting. Bien que le coup atteignit sa cible, n'ayant pas de support pour reposer ses jambes, il tomba sur le sol. Celui-ci avait relâché la jambe du jeune agent afin de s'évader d'un coup de poignard de la part d'Ana. Il commencèrent  à échanger des coups de lames enchaînant offense et défense à un rythme incroyable. Akeru devait-il intervenir au risque de gêner Ana ? Sting arriva d'un coup sur lui, lui saisissant la gorge d'un bras et mettant une lame dessus. Ana qui s'apprêtait à attaquer arrêta son poignard devant Akeru. Elle avait hésité à attaquer, pour ne se  pas risquer à blesser le jeune homme. Le jeune agent riposta en donnant un gros coup de tête à son agresseur , mais il se fit poignarder le dos puis projeté sur Ana d'un coup de pied. Dans le feu de l'action, Sting s'empara du pistolet d'Akeru attaché à sa ceinture et tira avec, blessant l'épaule de l'agent. Bien amoché par l'assaut, il s'écroula sur le sol, Ana ne pouvait pas l'aider car déjà, l'assassin furibond s'était jeté à nouveau sur elle. Elle parvint malgré tout à faire tomber l'arme à feu. Le pistolet glissa sur le sol, dans un coin de la salle. La main de Sting, libérée de ce poids, se remit à utiliser correctement ses kukris câblés. Cette fois-ci, il n'attaquait pas seulement avec les lames, mais dansait littéralement entre tailles à l'aide ses poings et de ses pieds. Il mit une droite à Ana, puis dans le même mouvement enroula sa lame autour de sa jambe à l'aide sa chaîne et commença un mouvement circulaire. Ana semblait avoir des difficultées face à ce style de combat pour le moins original et mortel. Son dirk finit par lui échapper des mains. Sting en profita alors pour tenter une attaque directe. Les yeux d'Ana brillèrent. Le bras de Sting tomba ballant, comme s’il ne contenait plus d'os. Il prit alors immédiatement ses distances avec elle en sautant plusieurs fois vers l'arrière. Il regarda son bras et ricana.

    "-HAHAHA, l'Inhibiteur d'Another commenta-t-il visiblement comblé, la vue de son bras lui semblait être une œuvre d'art, je n'en attendais pas moins, quel honneur de pouvoir danser avec un adversaire aussi talentueux ?

    - Tu connais déjà mon pouvoir ? La voix d'Ana semblait vaciller derrière son masque.

    - Vous n'êtes pas les seuls à avoir un réseau de communication perfectionné, lâcha-t-il, gloussant presque."

    Grâce à l'intervention d'Ana, Akeru avait pu récupérer de ses blessures. Il se leva aussi, avança silencieusement derrière Sting qui était trop occupé à fixer la jeune femme, puis ramassa son pistolet sans faire de bruits. Tout en visant la tête, il appuya sur la gâchette. Sting se retourna brusquement et dévia la balle avec le plat de sa lame. Ses réflexes dépassaient largement celle d'un simple humain. Dévisageant Akeru, il lança sur un ton railleur :

    "- Ca  vous ressemble bien, à  Another, les attaques dans le dos, vous êtes biens des assassins comme moi, vous guettez, cherchant le moment où votre adversaire et le plus vulnérable pour mieux vous en débarrasser.

    - Désolé de te décevoir, on ne tombe pas dans la même catégorie toi et moi. La différence c'est que je ne tue pas par plaisir mais par devoir.

    -Pourtant vous faites exactement la même chose que des criminels, seulement vous êtes sous couverts d'une pseudo-justice. En fait vous valez encore moins que des fripouilles car vous êtes des vendus, des sous-fifres qui travaillent pour des gens plus haut que vous, qui ont trop peur de se salir les mains ou leur image.

    -Cela importe peu, notre mission reste la même, dit Ana, ce qui compte c'est la finalité de notre action. Nous débarrasser d'un dangereux criminel, que ce soit par empoisonnement ou à l'aide d'une balle dans la tête. Nous ne sommes pas des gens qui prônont l'honneur, nous sommes des soldats entraînés à tuer de sang-froid. Maintenant, et si nous terminions cette danse, ça sera l'acte final."

    Elle tendait la main. Son bracelet brillait. La même boite métallique à ses pieds. Elle en tira son canon, Akeru venait alors de remarquer qu'à la façon d'une baïonette, un lame se trouvait sur l'extrémité du canon. Comme un enfant devant un nouveau jouet, Sting fût pris d'une excitation extrême, il jubilait de pouvoir affronter Ana à son plein potentiel. Elle pointa son canon sur lui, tirant des balles à la manière d'un machine-gun. Sting passa en dessous en glissant, et entreprit de frapper Ana. Bien qu'elle sût comment manier son arme, la lourdeur du canon l'handicaperait contre un adversaire aussi imprévisible. Du moins c'est ce qu'il crût. Pourtant Ana, utilisant également le canon comme une sorte de masse voir de marteau, contrecarrait avec aisance les feintes de Sting. Elle donna un uppercut avec le canon, envoyant Sting sur quelques mètres. Akeru le réceptionna d'une main et de l'autre lui mit une droite augmentée par la singularité qui l'envoya dans le mur. Sting tomba dos contre leditmur, ne bougeant plus. Le sang coulait le long de son front. Ana chargea son canon et tira sur lui, provoquant un nuage de vapeur sur l'endroit où se trouvait Sting.

    "- Est-ce qu'on… L'a eu ? Fit Akeru, en tenant son propre poignet.

    - J'aurais bien aimé te répondre oui mais…"

    Sting se tenait debout, les bras ballants, ses rires devenaient de plus en plus bruyants. La caisse métallique d'Ana se met alors à émettre un message sur le bracelet : «  forte concentration d'Emberanium dans la zone, forte concentration... d'ember…. » Les yeux de Sting avaient viré au jaune doré. Akeru commença à dire :

    "-Bordel, mais c'est pas vr…"

    À peine Akeru eut le temps de terminer sa phrase que Sting fonça sur lui tel un bolide. Il planta ses deux lames dans les épaules d'Akeru. Akeru lui donna un coup de genou, peinant à le dégager. Son adversaire saignait, pourtant, c'est comme si à chaque coup, il devenait encore plus redoutable. Il enfonça encore plus ses lames dans les épaules d'Akeru.

    "- Dansons encore plus vous et moi, cette chorégraphie sera la plus belle représentation !"

    D'un seul mouvement il projeta le jeune agent en arrière. L'agent arrivait à peine à mouvoir ses bras, ses épaules endolories l'en empêchait. Changeant brusquement de cible, Sting arriva sur Ana, qui s'apprêtait à lui mettre un coup de canon.

    "- Comment tu peux encore bouger les bras, alors que mon inhibiteur est..."

    Il sauta littéralement dessus, puis passa de l'autre côté dans le dos  d'Ana, lui serrant le cou et les bras de la jeune femme dans le feu de l'action. Au début, elle tenait bon et tentait de défaire son emprise, mais peu de temps après, Il commença à tirer de toutes ses forces, comme une sorte de garrot. Ana commença à faiblir au bout d'une trentaine de seconde. Elle finirait étouffée, ou pire décapité si Akeru n'intervenait pas. Il laissa alors libre cours à sa haine envers Sting, il se releva une fois de plus. Derrière son masque, ses yeux se mirent à briller de son bleu fluorescent une fois de plus. Cette fois-ci ils ne s'arrêtèrent pas de briller. Rempli d'une énergie nouvelle, Il se rua sur les câbles. Sur ses mains se dessinèrent des cercles de la même couleur que ses yeux. Sting continua malgré tout à tirer, jouissant de la scène. Akeru finit par sectionner les cables déséquilibrant Sting, qui surpris par la destruction de son arme, dérapa en avant, s'étendant de tout son long sur le sol glacé. Ana, libérée de son entrave, tituba et s'effondra, inconsciente. On pouvait voir les marques laissées par les fils sur son cou et ses poignets. Cette vision, rendit Akeru encore plus furieux, tel l'éclair, il fondit une fois de plus sur Sting, et le frappa d'un crochet du gauche. En suivant la trajectoire de l'assassin, il continuait de lui mettre des coups de poings, prolongeant son vol un peu plus longtemps. Il lui attrapa la nuque avant de lui faire un brise-coup inversé. La respiration de Sting fût coupée un instant, et il cracha du sang. Il n'en démordit pas et revint sur ses pieds comme si tous les coups du monde ne pourraient pas l'achever. Il respirait fort mais son sourire malsain continuait de traverser son visage. Exténué par l'utilisation abusive de la singularité depuis le début de la soirée, Akeru ne tenait plus debout, il laissa un genou tomber au sol. Il ne sentait plus ses membres. Sting était toujours là et les membres d'Akeru lui paraissaient être hors-service. Son esprit comme son corps se mirent à arrêter de fonctionner un court instant. Quand il reprit connaissance, il vit Sting se prendre un coup de pied retourné suivie d'une balle dans le dos. Akeru n'avait jamais été aussi heureux de voir le haut-de-forme caractéristique de son mentor. Sting vociféra en voyant Kobashi. Une alarme se mit à sonner. Au lieu de poursuivre Sting qui se trainait vers la sortie, il se dirigea vers Akeru et Ana, tous les deux dans un sale état.

    "- Akeru, qu'est-ce qui s'est passé exactement, pourquoi Liz est dans cet état ? Demanda-t-il en la portant dans ses bras.

    -On est tombés sur ce type, et il a eu raison d'Ana, si vous n’étiez pas intervenu, il m'aurait sûrement buté, répondit Akeru entre deux quintes de toux. Sa résistance est d'un autre monde, jamais vu un type aussi résilient."

    Kobashi tourna la tête, Sting avait bien disparu. Il savait que dans son état il ne pourrait faire face à un autre des agents d'Another, et surtout pas face à Pierce Kobashi.

    "- C'était Sting n'est-ce pas ? Dit-Kobashi en regardant le vide.

    - Vous le connaissez ?

    -C'est un criminel de Classe S+, j'ai déjà eu affairfe à lui dans le passé, ça aurait été magnifique d'en finir avec lui aujourd'hui ça nous aurait retiré une épine du pied,autant te dire que ce genre de criminel c'est ceux qu'on chasse à plusieurs élites, et même ça, ça n'est pas suffisant. Enfin bon, le plus important pour l'instant c'est..."

    Il prit le pouls d'Ana. Un air soucieux se dessina sur son visage. Quand il faisait cette tête ça voulait dire que c'était bien plus grave qu'il n'y paraissait.

    "- Il faut l'emmener sans tarder.

    - Et la mission ? Le cerveau derrière tout ça ?

    - Je suis allé au bout du chemin, je suis entré dans la salle principale, les propriétaires étaient déjà partis, tous les documents ont disparu. Sting a dû servir de diversion pour ça. Moi je n'ai croisé que des gardes que j'ai mis hors d'état de nuire, mais le chemin était bien plus long de l'autre côté, je n'ai pas pu arriver plus tôt. Notre contact s'est chargé de sécuriser les environs. Notre mission ici est terminée. On mettra la main sur eux tôt ou tard. Je vais m'occuper de Liz. Toi, si tu peux encore marcher, je te conseille de récupérer tout ton matériel, et de me suivre, on va se rendre au centre de soins. On va passer par des raccourcis, ça vaut mieux."

    Akeru ramassa ses armes et commença à suivre Kobashi qui entamait déjà le couloir. La boîte de fer suivait au pas, répétant en boucle un message. Akeru titubait quelque peu, mais globalement il était dans un meilleur état qu'il ne le pensait, cette fois-ci ces blessures n'étaient pas totalement guéries. Sa «  réserve d'énergie » s'amenuisait bien plus rapidement quand il devait régénérer ses blessures. L'emberanium était vraiment une énergie formidable. S’il ne faisait pas attention, il pourrait bien tomber à court d'énergie à force de se prendre des coups faciles et finir comme dans son combat contre Scavenger. Bien qu'il ne comprenait pas encore tout sur la nature des singularités, il commençait à percevoir les possibilitées qu'elles apportaient. Sting, quant à lui, était sans hésiter un porteur également.

    "-Akeru, laisse-moi te poser une question, est-ce que Sting présentait bien les signes d'un porteur, j'ai comme ressentit une énergie émanant de lui avant qu'il s'en aille, lui demanda Kobashi.

    -C'est certain, pas de doutes là-dessus, j'ai pu observer ses yeux changer de couleur et  peu importe les coups qu'il se prenait, il ne succombait pas, même il semblait encore plus fort.

    - Mh, peut-être alors que sa singularité est une sorte de Berserk ou quelque chose de similaire, il ne ressent pas la douleur et deviens même encore plus dangereux quand son corps atteint un seuil critique. Si c'est vraiment le cas, il faut absolument éviter de prolonger un combat avec lui quand il entre dans cette phase.

    - Au moins il n'est pas invincible, c'est déjà ça, si lui ne ressent rien, son corps subit tous les dégâts, si quelqu'un continue de l'attaquer sans s'arrêter il finira par mourir. Dit Akeru en réfléchissant à son affrontement.

    - C'est fort possible en effet, mais sous-estimer un porteur de singularité, c'est déjà avoir un pied dans la tombe, si ça se trouve, il cache d'autres tours dans sa botte.

    -Moi ce qui me tracasse, c'est d'avoir été une gêne pour Ana. Et puis comment ça se fait qu'elle aie eu autant de mal.

    - Tu te rappelles  quand elle disait que nous deux on pourrait se vaincre facilement ?

    - Oui et donc ?

    - C'est un peu pareil dans ce cas-ci, Liz-san a fait preuve de négligence, elle a pris trop confiance et a baissé sa garde. En plus les rapports sur Sting sont peu nombreux, d'autant plus qu'il se révèle être un porteur de singularité. Il ne l'avait jamais montré avant. Ah, nous voilà au centre de soins."



    Ils passèrent derrière le bâtiment et entrent par une sorte de porte qui donne sur un escalier. Arrivés au bout du chemin, ils se retrouvèrent dans un complexe. Le personnel les remarqua et s'affairèrent autour d'eux pour emmener Ana au bloc des soins. Akeru fut pris en charge par une employée qui l'emmena dans une chambre à part. Là elle commença par désinfecter les plaies sur les épaules d'Akeru. Enfin, elle finit par mettre des bandages aux endroits bléssés avant de laisser Akeru seul sur le lit. Vidé par leur longue opération de nuit, il s'endormit presque aussitôt. Cette nuit-là il fit encore ce rêve étrange où il voyait ces enfants dans la plaine en train d'admirer une grande cité, les yeux remplis d'étoiles, puis il se retrouva une nouvelle fois dans cette espèce de rivière chaleureuse qui le calmait. Il ouvrit les yeux au matin, et la première chose qu'il vit fût le crâne chauve d'un homme au style motard qui se tenait en face de lui.



    "-Eu...rynome  ? Qu'est-ce que tu fais-là ?

    - C'est comme ça que tu salues un collègue ? A bene placito.

    -C'est que, quelques jours  de ça, on n’était pas dans le même camp…

    - Je le conçois bien. Bref, t'as bien récupéré, c'est que t'as dormi longtemps dis-moi. Sachant que moi j'ai juste sécurisé la zone alentour.

    - Donc tu étais bien notre contact, bon raconte-moi plutôt comment le bureau des affaires t'as accordé une place dans nos rangs, M. Crâne Rasé."

    Une veine apparut sur le front d'Euryome, visiblement pas heureux avec ce sobriquet. Il se renfrogna puis dit :

    "-Hmph, ils ont traité mon dossier en prenant en compte toutes les fiches des personnes que j'avais déjà tuées. Ils ont vu que je faisais ma «  petite » justice de mon côté, alors ils m'ont donné une chance de le faire «  légalement » comme ils disent. T'en fais pas pour ton petit derrière, la tête de mule, de toute façon ils me tracent, si jamais je fais un écart de conduite, ils me conduiront directement au paradis, Raconta Eurynome.

    -Ha, je vois que tu as le sens de l'humour au moins c'est bien, ironisa Akeru.

    -ça c'est sûrement le coup de tête dans le mur que tu m'as mis l'autre jour.

    Ils se regardèrent un moment puis finissent par rire d'eux même.

    - Bref, fit Euryrome, à l'avenir on sera amenés à travailler ensemble, donc je vais te laisser, j'ai d'autres affaires à régler."



    Il partit presque aussitôt. Akeru sortit du centre de soin le jour même, et une voiture l'attendait devant. Il entra et ne cacha pas sa surprise quand il vit Jack Cross à la place du conducteur. Akeru ne l'avait pas revu depuis qu'il avait sauté de la voiture le soir où il affronta Eurynome. L'enquêteur semblait toujours aussi enjoué. Durant le trajet ils discutèrent des événements récents, et Akeru apprit que Jack était sûr de nouvelles affaires, toutes étant lié de près de loin avec la possible implication de Rayven. De la manière dont Jack faisait allusion à ses enquêtes, le jeune agent pouvait deviner à quel point il était passionné par son rôle dans l'agence. Ils finirent par arriver à l'immeuble dans lequel vivait l'équipe Kobashi. Jack Cross lui lança un «  au revoir » amical puis repartit aussitôt. Akeru entra et monta les escaliers menant à l'étage ou la plupart des choses arrivaient.
    Il vit alors Hoshiko enfoncée dans le gros pouf qui regardait la télévision. Aria lisait un journal, allongée sur un canapé, son animal de compagnie dormant à ses côtés. Akeru arriva au niveau d'Hoshiko

     

     

    «  -Je suis rentré, M.Kobashi est pas encore là ?

    - Bon retour Akeru, tu veux du thé ? J'ai mis de l'eau à chauffer tout à l'heure.

    - Non ça ira, merci quand même, répondit Akeru, étrangement troublé par le fait qu'elle n'ait rien dit sur son escapade clandestine avec Kobashi et compagnie.

    - Akeru ? Hoshiko le rappela.

    - Oui ? Fit-il.

    - Jonken s'est muté à l'étranger, le prochain responsable d'Another Japon, c'est Ana Cross, elle est bientôt remise de ses blessures et va prendre ses nouvelles fonctions bientôt, expliqua Hoshiko."

    Akeru était abasourdi. Another procédait à des remplaçement aussi soudains ?

    "-Sérieux ? Comme ça, sans rien dire ?"

    Aria jeta un œil vers eux, la tête à l'envers.

    "-Oh, Akeru, je n'avais pas remarqué que tu étais là, dit-elle soudainement.

    -Haha, ouais, en tout cas, mes  félicitations pour ton admission en tant qu'agent à part entière.

    - Tu, tu étais au courant ? Elle semblait un peu gênée qu'Akeru soit au courant.

    - Evidemment, on fait partie de la même équipe non ? Après tout c'est toi qui m'as aidée ce fameux soir.

    - Ce n'était rien, après tout j'ai fini dans le coma, j'ai juste servi de diversion."

    Le téléphone d'Akeru se mit à sonner, c'était M.Kobashi au bout du fil.

    "-Hello, Akeru ? Is that you ? Je dois t'informer, demain je pars dans une autre région, je dois m'occuper d'une affaire urgente, pendant cette période tu prends la place du leader, ok ? J'ai confiance en tes capacités. On se retrouve bientôt devant un bon petit plat ?

    -D'accord, heu, ok je ferais de mon mieux ? Bafouilla Akeru.

    -Good, allez je te laisse, à plus tard.

    Akeru rangea son téléphone dans sa poche.

    -C'était M.Kobashi ? Demanda Aria ? J'ai crû reconnaître sa voix. Qu'estce qu'il t'a dit ?

    -Apparement, il va partir pour un autre région, pendant son absence, c'est moi qui dois superviser l'équipe.

    - Tu l'as déjà fait Akeru, continua Hoshiko, tu te rappelles quand on était plus que deux lorque que M.Kobashi était parti en mission il  n'y a pas si longtemps."

    Le ton calme d'Hoshiko avait un peu manqué à Akeru. Il était tout de même anxieux, maintenant ils  étaient quatre et non plus deux.
    La nuit commença à tomber, et Akeru se mit à la cuisine pour préparer le repas. Une petite pause de son travail ne lui ferait pas de mal. Il pourrait tenter de renforcer les liens avec le reste de l'équipe. Il repensa à ce qu'avait dit Hoshiko : Ana serait la nouvelle responsable d'Another Japon. Junken avait t-il décidé par lui-même de laisser sa place, ou était-il lui aussi sur une affaire d'Another ? Il acheva la préparation du plat et ils mangèrent. La suite des événements était encore incertaine mais une chose était sûre, il fallait à tout prix qu'il s'améliore, pour pouvoir combatte les criminels comme Sting, il était déterminé, et le repos qui arrivait était une bonne occasion pour reprendre l'entrainement. Il soupira et regarda par la fenêtre le ciel étoilé qui se dessinait ce soir-là très bientôt il se remettrait  à s’entraîner, pour qu'au retour de Kobashi, ils soient une équipe encore plus redoutable.

    Fin du premier Arc d'Another

    I-Les fantômes du passé

    Prochainement :

    Arc II Nouveaux enjeux


  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Juin 2017 à 20:15

    Cette fois c'est l'inverse, tu l'as appelé An dans le résumé. X)

    Franchement les combats sont super bien décrits maintenant, on voit que cet espèce de style spécial est de mieux en mieux maîtrisé. Je me base par rapport au fait qu'on devrait pouvoir adapter l'histoire en anime donc ici, c'est réussi. Contrairement à toute littérature de type, policier, suspens, action, ou heroic fantasy, c'est plus difficile de coordonner une action dynamique sans trop se prolonger dans la durée ou l’enchaînement d’événements.

    Bref, j'attends l'arc 2 avec impatience. (en espérant qu'on fasse apparaître mon personnage ^^ )

    2
    Mardi 27 Juin 2017 à 02:05

    Aha, la pause est donc due à la fin de l'arc!

    Je me dois donc de préparer une batterie de théories chelous pour la meubler x)

      • Mardi 27 Juin 2017 à 21:30

        Vas-y, j'ai hâte de lire des théories sir Another !

    3
    Mardi 27 Juin 2017 à 20:23

    Ouh, j'ai envie de lire l'Arc II.

    Je suis nulle ne commentaire, donc je vais juste dire que j'ai aimé lire ce première Arc et que j'attends de voir la suite !! :)

      • Mardi 27 Juin 2017 à 21:30

        Vous aurez pas à attendre si longtemps haha

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :